Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Utilisée pour sucrer les breuvages médicinaux depuis des siècles au Paraguay et au Brésil, la Stévia Rebaudiana est une plante aromatique qui a débarqué en France en 2009 sous forme d’additif alimentaire (donc sous sa forme industrielle).

La Stévia est 100 à 300 fois plus sucrée que le saccharose (le sucre blanc ordinaire) mais ne contient aucune calorie ce qui veux dire que sa consommation ne stimule pas l’appétit et ne favorise donc pas la prise de poids, contrairement aux édulcorants à haute teneur en calorie.

Les résultats des études toxicologiques publiées dans Food and Chemical Toxicology montrent que la stevia est sans danger pour les adultes, les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.  La stevia contient de la vitamine A, de la vitamine C, du zinc, des protéines, du potassium, du magnésium, du phosphore, du fer et du calcium. C’est aussi une bonne source de fibres. Pour en savoir plus sur ses nombreuses applications thérapeutiques, je vous conseille cet article du site passeport santé.

Les feuilles peuvent être consommées fraîches, ou infusées dans le thé et les aliments à n’importe quelle période de l’année. Je vous conseille les jeunes pousses encore très petites qui n’ont aucun arrière goût. J’en donne une micro-feuille à mon fils s’il demande un bonbon stévia. On peut aussi les faire sécher et les transformer en poudre au mixer mais c’est plus astreignant et surtout pas si facile que cela à doser dans les gâteaux. Quand j’y serais parvenue je vous partagerai les recettesWinking smile.

La Stevia a donc tout pour plaire…surtout sa facilité de culture. Selon moi, c’est une plante à avoir absolument au jardin surtout qu’elle rentre dans la catégorie des “cultures facile” et des “cultures pérennes” cultivable aussi bien en pleine terre que sur balcon.

Une culture facile et pérenne

La Stévia Rebaudiana est une plante de la famille des astéracées. C’est une vivace d’origine tropicale ce qui signifie qu’elle a besoin d’humidité et de chaleur. En effet elle ne résistera pas à des températures située sous les 5 degrés.

Je vous conseille donc de la cultiver en pleine terre uniquement si vous êtes en zone tropicale. Heureusement pour ceux qui vivent sous un climat tempéré, la Stévia se cultive aussi très facilement en pot.

Cultiver la Stévia en pot

La Stévia aime les sols riches mais sait se contenter d’un sol pauvre, l’important est qu’il soit suffisamment drainant pour éviter le pourrissement de ses racines. Si vous la cultivez en pot, pensez à installer des graviers au fond pour l’effet drainant et arrosez uniquement quand la terre est sèche. Choisissez-lui un endroit bien lumineux et rentrez-là dès les premiers froids.

Cultiver la Stévia en pleine terre

La Stévia aime les sols riches mais sait se contenter d’un sol pauvre, l’important est qu’il soit suffisamment drainant pour éviter le pourrissement de ses racines. Plantez-là dans un endroit bénéficiant d’un ensoleillement indirect (ou direct si vous n’avez pas le choix) et l’arroser ponctuellement durant les périodes de sécheresse. Elle appréciera un bon mulch durant l’été et un paillis durant l’hiver. N’hésitez pas à couper la tige au dessus du 3ième oeil en hiver et ne vous inquiétez pas, elle sortira de sa dormance au printemps prochain Smile.

Attention la Stévia n’aime pas les excès! Trop chaud, trop sec elle s’assèche, trop d’eau elle pourrit, trop froid elle meurt aussi.

Semis ou bouture?

La Stévia se multiplie facilement par macottage, bouturage.

La réussite des sémis étant très aléatoire et l’objectif étant d’en faire une plante pérenne au jardin, je vous conseille de vous procurer un ou 2 plants chez un pépiniériste.

Si tu connais quelqu’un qui aimerait diminuer le poids du sucre dans sa vie, n’hésite pas à partager cet article.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
  •  
  • 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *